Les tours de réseau cellulaire 5G, l’arme secrète du COVID-19 ?

Anthony Langevin

« Manger des oranges vous protège de la COVID-19 », « la Chine a fait exprès de déployer cette pandémie pour en profiter économiquement » : quelle autre théorie sortie tout droit d’un mauvais film catastrophe allons-nous devoir supporter ? J’ai réponse pour vous : apparemment, les antennes de réseau cellulaire seraient coupables de propager le coronavirus. En effet, cette théorie du complot prend de plus en plus d’ampleur puisque plusieurs tours de télécommunication 5G ont été vandalisées, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni. Et début mai, première manifestation de cette théorie au Québec, des malfaiteurs ont mis le feu à des tours de télécommunication à Laval. Un couple de la Rive-Nord a été accusé de cet acte de vandalisme, et des traces de la théorie anti-5G ont été trouvées dans leurs réseaux sociaux.

La technologie du 5G a été plongée dans la controverse dès son annonce. Comme l’expliquait Paul Héroux, physicien professeur de toxicologie et spécialiste des effets de l’électromagnétisme sur la santé à la faculté de médecine de l’Université McGill, la technologie du 5G pourrait causer plusieurs problèmes de santé tel que le cancer du cerveau, et avoir aussi plusieurs conséquences environnementales.

En apprenant que des antennes cellulaires ont été vandalisées, on se dit que les motivations des malfaiteurs étaient peut-être de croire les dires du professeur Héroux. Cela me semble une motivation bien plus logique que de croire que les tours propagent le coronavirus ! En plus, figurez-vous que les tours vandalisées à Laval n’étaient même pas des tours 5 G. Ce n’est pas comme si les assaillants avaient manqué de temps pour faire des recherches, nous n’avons que ça du temps en confinement ! En fait, peut-être avons-nous trop de temps pour agir ainsi ? Trouvez-vous des activités au lieu de chercher des causes farfelues au coronavirus et faites confiance à la science. En d’autres termes, si vous avez des idées qui sont proches d’adhérer au mouvement Illuminati pendant ce temps de crise, écrivez-moi j’ai de bons casse-têtes à partager.